Le concept :

Chaque bilum est un « morceau choisi »,
une pièce unique réalisée à partir d’une immense bâche publicitaire récupérée après utilisation puis soigneusement découpée. Chaque pièce est l’extrait d’un texte, d’une illustration ou d’une photo,
offrant ainsi une esthétique très particulière : graphique, à motif original, contrastée, très
contemporaine, parfois classique… Un découpage qui sait créer la surprise.
éthique
Une fois les morceaux de bâche et les ceintures de sécurité (pour les anses) découpés, ils sont nettoyés en Région Parisienne par des structures d’insertion sociale…
L’entreprise ou association d’insertion offre un contrat de travail à des personnes en situation d’exclusion sociale et professionnelle, qu’elle encadre, forme et accompagne vers une reconstruction sociale, professionnelle et humaine… puis confectionnés dans des E.S.A.T. et E.A. voisins, spécialisés en bagagerie.
Les Etablissements ou Services d’Aide par le Travail offrent à des personnes handicapées la possibilité d’activités diverses à caractère professionnel, un soutien médico-social et éducatif, pour un bon épanouissement personnel et social.
Les Entreprises Adaptées sont des entreprises de travail ordinaire employant au moins 80% de travailleurs handicapés dans des conditions adaptées à leurs possibilités.
bilum travaille actuellement avec cinq structures situées en Région Parisienne.

Le Recyclage :

Le composant essentiel des sacs bilum est la bâche publicitaire géante, que l’on trouve sur le périphérique des grandes villes, les grands magasins, les façades d’immeubles en chantier, dans les gares ou aéroports, les sites d’expositions, les salons et autres événements… .
D’une durée de vie d’un jour à plusieurs mois selon l’événement ou la campagne, ces bâches sont ensuite détruites (notamment par incinération). Les assembleurs, lieux, annonceurs et régies publicitaires préfèrent donc voir leurs bâches recyclées et sont souvent coopérants.
Ces bâches sont composées d’une enduction PVC sur une armure en toile de fils de polyester.
D’une surface de 30 à 1.000 m!, elles sont tendues sur d’immenses cadres et doivent résister à de fortes pressions et intempéries.
 » Elles constituent un matériau solide et imperméable, propriétés idéales pour des sacs de qualité.
Les ceintures de sécurité sont récupérées dans les casses ou destockées par les équipementiers.
En privilégiant le recyclage, bilum limite la consommation de matières premières vierges et donne une seconde vie à des « déchets » généralement mis en décharge ou incinérés.

Nettoyage

Les morceaux de bâches sont nettoyés à l’éponge et les ceintures récupérées passées en machine ; le tout avec des lessives « vertes ».
 » Aucune transformation polluante, réimpression ou vernis, n’est opérée.

Transport :

L’ensemble du circuit pour la fabrication d’un bilum se joue dans un rayon de 40km autour de Paris : récupération, stockage, découpe, nettoyage et confection.

La collection :

bilum compte 7 modèles, aux lignes toujours sobres, avec un cahier des charges exigeant :
– esthétiques : des finitions impeccables et des matériaux (hors recyclés) de haute qualité ;
– utiles, pratiques et confortables : poche détachable, anse réglable ou enlevable, poignée de confort pour soutenir l’ordinateur, double curseur pour une ouverture facilitée ;
– sécurisants : coutures de sellerie et double point en croix pour les anses, mousse de protection pour l’ordinateur, anse détachable permettant de l’accrocher à une chaise à la terrasse d’un café…;
– durables, extrêmement solides et imperméables.
La collection s’étoffe doucement (environ 2 nouvelles pièces par an) car chaque sac fait l’objet de 4 à 7 prototypes avant mise sur le marché : dimensions, couture et longueur anse, largeur du débord, coins renforcés… Il y a toujours de petits détails à éliminer, changer ou ajouter.
Pour le dernier test, le modèle est porté par quelques personnes aux modes de vie et exigences différents, de la baroudeuse qui fait le tour du monde au citadin en scooter.

Bilordi
– sac ordinateur / porte-documents pouvant accueillir jusqu’au PC 17 pouces ;
– doublure épaisse et renfort mousse protectrice sur toute la tranche intérieure ;
– grande poche extérieure ;
– séparation intérieure en bâche deux poches doublure pour les accessoires ;
– anse détachable ;
– poignée de confort pour la tenue main, très pratique pour soutenir et
maintenir le sac, surtout lorsqu’il est lourd.

minibil’
– petit frère du bilordi ;
– sac ordinateur / business au format 13 pouces (MacBook).

bindian
– petit féminin avec sa anse d’un seul tenant qui fait le tour du sac,
– anse rabattable pour tenue pochette

bizace
– grand fourre-tout souple et pratique contenant une poche zippée détachable qui peut s’utiliser  indépendamment ;
– sangle élastique intérieure pour tenir le téléphone portable.

cabalum
– cabas de course / cabas de plage / cabalum ;
– repliable, grâce à ses pressions, en sac de ville ;
– ouvert, il est de la taille et forme du panier traditionnel en paille ;
– 2 poignées portée main ou épaule ;
– fond amovible semi-rigide ;
– coins renforcés ;
– contenance 25 litres.

bal’anse
– sac-seau pouvant contenir dossiers, magazines et autres formats A4 ;
– anse réglable et ajustable ;
– porté épaule ou main ;
– poche zippée intérieure ;
– sangle élastique intérieure pour tenir le téléphone portable.

trousse
– trousse de toilette 2 anses
– poche de séparation intérieure
– coutures bordées

Bilum participera au salon de la mode ethique Ethical Fashion Show 2009